Résidences

Les activités de création de la Compagnie ont souvent vu le jour dans le cadre de collaborations développées avec des structures publiques impliquées dans la sensibilisation et la diffusion de la danse contemporaine et du spectacle vivant en général.

Toutes ces réalisations “majeures” furent le fruit d'un compagnonnage. Parmi les plus marquantes, citons :

Ciro Esposito fu Vincenzo et l'Isadora-Danses au Centre
Fessure et le Théâtre municipal de Chartres
Mare Rubato et le Théâtre national de la danse et de l'image de Châteauvallon
Infini et Huà  et le Forum Culturel du Blanc-Mesnil
Soffio et le Théâtre Paul-Eluard de Bezons
Chevaliers sans armure, Indigo, Fresque, femmes regardant à gauche et le Théâtre de la Cité internationale
Sotto Sopra, Non finito et le Théâtre de Chartres
Précipitations et le Théâtre 71 de Malakoff
ARTHUR et le Théâtre Brétigny-sur-Orge
La Douceur perméable de la rosée et le Théâtre 71

La Compagnie a effectué de nombreuses résidences de création et de sensibilisation à  la culture chorégraphique :

• de 2014 à  2015 au Théâtre 71 scène nationale de Malakoff

• de 2013 à  2014 au Théâtre Brétigny-sur-Orge scène conventionnée du Val d'Orge

• de 2011 à  2012 au Théâtre 71 scène nationale de Malakoff

• de 2009 à  2011 au Théâtre de Chartres

• de 2005 à  2009 au Théâtre de la Cité internationale

• de 2001 à  2003 au Théâtre Paul-Éluard de Bezons

• de 1996 à  1999 au Forum Culturel du Blanc-Mesnil

au Trident (Cherbourg-Octeville),
aux CCN de Nantes, de Rennes et de La Rochelle,
au Centre Culturel Aragon (Tremblay-en-France),
au Carré St-Vincent d'Orléans,
au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis,
au Théâtre d'Aubusson,
à  l'ADC de Quimper,
au Nouveau Théâtre de Vierzon,
au Théâtre de Chartres,
au TNDI à Châteauvallon

Actions pédagogiques

L'engagement de la Compagnie en faveur du développement de la connaissance et la pratique de la danse sur le terrain reflète le désir de relier notre recherche aux préoccupations des structures avec lesquelles celle-ci engage des collaborations.
Les questions des publics, des réalités territoriales qui les définissent, constituent pour la Compagnie une plate-forme de travail et d'expériences chaque fois singulières. De sorte que les projets artistiques de chacun des partenaires continuent d'évoluer et de s'enrichir par cet échange mutuel.

Tout au long de l'année, la Compagnie propose et développe des ateliers en direction d'un public varié avec les lieux de diffusion.

HAUT